En France, L’hôpital de Brest est pionnier en matière de prise en charge des enfants grands prématurés. Les équipes du Professeur Sizun, Chef du Service de Réanimation Pédiatrique et Néonatologie du CHRU de Brest, ont œuvré pour la mise en place et la diffusion du programme innovant NIDCAP à Brest, ainsi que dans plusieurs services de néonatalogie en France. Forts de ce succès, un nouveau programme appelé IBAIP, visant à déployer des interventions environnementales et comportementales à domicile pour les enfants grands prématurés, va faire l’objet d’une étude.

En cette fin d’année, l’équipe de chercheurs dirigée par le Professeur Sizun, finalise la préparation de l’étude qui va permettre de mettre en place et d’évaluer scientifiquement le programme. Le projet peut compter avec la contribution de 8 centres hospitaliers : Angers, Nantes, Poitiers, Rennes, Tours, Besançon, Caen et Brest (Brest en assure le pilotage).

L’équipe démarre actuellement la phase de « randomisation en cluster » : parmi les 8 centres hospitaliers participants à l’étude, 4 d’entre eux seront tirés au sort pour déployer le programme IBAIP (groupe « intervention »), et les autres continueront à utiliser les méthodes traditionnelles dans prise en charge des grands prématurés (groupe « contrôle »).
Qui seront les personnes formées ? La sélection des professionnels kinésithérapeutes et psychomotriciens est très importante : ils devront avoir une expertise dans la prise en charge des nouveaux nés et de leur développement, et être prêts à se former à de nouvelles pratiques environnementales et comportementales, où les parents sont placés au centre des préoccupations cliniques et médicales.
Prochaine étape : l’équipe prépare la venue d’un formateur spécialisé venu spécialement de Washington, qui interviendra 3 fois dans l’année 2017 pour former les professionnels (kinésithérapeutes et psychomotriciens) chargés des visites à domicile. La traduction de l’anglais au français de tous les documents pédagogiques est en cours.
La formation commencera au printemps. D’ici là, des réunions seront prochainement organisées avec les médecins « investigateurs » de chacun des centres pour un début de formation courant 2017 !

Cliquez ici pour faire un don