HYPERION

Acquérir un cytomètre de masse pour mieux analyser les cellules cancéreuses

Contexte :


Les cellules expriment un ensemble complexe de marqueurs qui indiquent leur état physiologique, leur phénotype (c'est-à-dire leur identité ou caractéristiques propres) et leurs capacités fonctionnelles. Or, jusqu'à récemment, aucune technologie n'était en mesure d'étudier, à grande échelle et à une résolution unicellulaire, les modifications des voies impliquées dans la survie d'un clone tumoral. Ainsi, alors que les technologies actuelles ne permettent de mesurer simultanément l’expression de seulement 3 marqueurs au niveau unicellulaire, la technologie CyTof permet d’en mesurer plus de 40.


Objectifs :


Le projet Hyperion vise à acquérir un CyTof imageur. Cette technologie a le potentiel de révéler de nouvelles connaissances sur la biologie de nombreuses maladies et en particulier du cancer. Il sera en effet possible d'identifier des cellules initiatrices de tumeurs et de métastases, de caractériser les différents clones tumoraux, de suivre leur émergence, aussi bien dans le sang qu'au sein des tissus.


Un outil unique pour démêler les corrélations fonctionnelles et phénotypiques au niveau unicellulaire, accélérer la découverte de biomarqueurs et le dépistage de médicaments.


Cette technologie permettra la mise en place de stratégies plus efficaces pour :


1) prédire la maladie et son évolution,


2) mieux diagnostiquer des cancers agressifs,


3) améliorer la prise en charge thérapeutique,


4) prévenir les effets indésirables des traitements et leurs complications,


5) assurer un suivi optimal et individuel de chaque patient,


6) mieux évaluer un potentiel risque héréditaire de développer la maladie,


7) favoriser le développement de nouveaux essais cliniques collaboratifs à la pointe bretonne.


Pour le CHRU et les cliniciens, développer à Brest une médecine de précision offrant des capacités thérapeutiques uniques.


Porteur du projet : Pr Jacques-Olivier PERS, laboratoire UMR1227, et la Délégations à la Recherche Clinique et à l’Innovation (DRCI) de Brest.


Chef de service : Hervé BOUTIGNY-VELLA  


Chef de pôle : Rémi MARIANOWSKI


Cofinancement :


- le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER),


- le Conseil Départemental, de Brest Métropole,


- le Labex Immunothérapies Grand Ouest (IGO),


- l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM),


- le CHRU de Brest.

Je donne

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!