EOLE

Développer une nouvelle technique d’imagerie innovante – 1ère fois en France et 3ème fois au plan mondial – pour améliorer la qualité de vie des patients ayant présenté une embolie pulmonaire.

Contexte :


L’embolie pulmonaire (EP) est une maladie courante et grave dont la mortalité à 3 mois est de 10% (soit le double de celle de l’infarctus du myocarde). Le traitement est basé sur l’anticoagulation pendant au moins 3 mois. Cependant, après 3 ou 6 mois d’anticoagulation, une difficulté respiratoire persistante et une dégradation de la qualité de vie sont observées dans au moins 30% des cas. 


Plusieurs mécanismes peuvent expliquer la difficulté respiratoire et la dégradation de la qualité de vie après l’EP, tels que l’obstruction résiduelle de l’artère pulmonaire, l’exercice déconditionnant, le syndrome dépressif ou le développement d’une pathologie cardio-respiratoire, dont la contribution est inconnue.


La réadaptation pulmonaire (RP) s’est révélée efficace pour lutter contre la difficulté respiratoire et permet d’améliorer la qualité de vie. Cette réadaptation fait partie de la prise en charge thérapeutique des maladies respiratoires. Cependant, la RP après l’EP n’est pas toujours incluse dans la prise en charge thérapeutique de l’EP.


Objectifs : 


Le projet Eole s’inscrit dans la continuité du projet Rambo, un autre grand projet porté par le CHU de Brest. Ce dernier est un essai académique français qui vise à évaluer l’efficacité de la RP sur la qualité de vie des patients présentant un EP symptomatique aigu. Le projet Eole, quant à lui, propose d’utiliser une nouvelle technologie d’imagerie pour améliorer la qualité de vie des patients en établissant une carte fonctionnelle de la ventilation et de la perfusion régionales dans les poumons. Cette nouvelle modalité d’imagerie innovante a été récemment mise en œuvre, pour la 1ère fois en France, à l’hôpital universitaire de Brest. Elle va permettre de comprendre les caractéristiques physiologiques des poumons chez les patients souffrant de difficultés respiratoires persistantes et fournir un aperçu du mécanisme physiologique associé à la réadaptation pulmonaire.


Le projet Eole vise également à explorer l’utilité potentielle d’associer des informations sur la dysfonction pulmonaire régionale aux paramètres de la fonction pulmonaire globale, et de générer des hypothèses pour les études ultérieures.


Porteurs du projet : Pr Pierre-Yves LE ROUX et Dr Cécile TROMEUR


Participants (CHU Brest, CH Quimper, CH Roscoff, CH Morlaix) : Mr Marc BEAUMONT, kinésithérapeute, service de réhabilitation respiratoire, CH Morlaix, Dr Frédérique BLANC, radiopharmacien, médecine nucléaire, CHU Brest, Pr Francis COUTURAUD et Dr Christophe GUT-GOBERT et Dr Philippe MIALON, pneumologie, CHU Brest, Pr Pierre-Yves LE ROUX et Pr Pierre-Yves SALAUN, médecine nucléaire, CHU Brest

Je donne

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!